Rechercher
  • Clothilde Nollet

Le défi de la continuité pédagogique

Mis à jour : mai 8

vu par l'école Montessori ELISE


Le temps s’est arrêté le jeudi 12 Mars dernier dans notre petite école Montessori.

En effet, le gouvernement venait d’annoncer la fermeture de toutes les écoles…! Même la nôtre !!


Pris au dépourvu, il nous a fallu quelques jours pour laisser nos locaux, nos élèves, nos parents et essayer de transmettre aux enfants tous les jours une certaine nourriture intellectuelle, qui à leur âge est essentielle.

Alors, privé de contact humain, nous avons dû affronter le contact technologique, celui plus froid de nos machines et tenter de “l’ambiancer”, comme disent mes adolescents, à la maison. Sacré défi, nous qui avons tant d’ateliers pratiques basés sur le sensoriel et la perception du réel, nous devions désormais continuer à transmettre les savoirs et accompagner les enfants mais à distance...sans les voir, sans pouvoir les aider et les soutenir.

Heureusement, ils sont en famille et c’est une grande chance de pouvoir vivre ce moment unique avec ceux que l'on aime. Il fallait donc outiller les parents et croire à l’autonomie que nous avions donnée aux enfants depuis le début de l’année scolaire, en espérant que ce cocktail inédit fonctionne et qu’au fil des jours de confinement, chacun puisse trouver sa place.


Au bout de ces trois semaines, tout ce que je peux dire c’est :”waouh” !

Que de partages, que d’échanges, entre parents, entre enfants. Que de belles découvertes et surtout que de TRAVAIL ! Chaque enfant s’implique pleinement dans son travail et semble heureux et épanoui chez lui mais aussi sur le groupe Whatsapp que nous avons créé pour vivre en école ce moment si inédit.


Et si Maria Montessori avait un temps d’avance ? Comme souvent cette femme si exceptionnelle avait envisagé les apprentissages scolaires comme une grande découverte de la vie guidée par des adultes formés dans un environnement préparé. Ici pas vraiment de programme très détaillé par classes d’âge mais plus une vision globale où chaque enfant pourra piocher en fonction de ses envies et aussi et surtout de ses besoins. Cette découverte et cette guidance est indispensable pour avancer dans les apprentissages. Au fur et à mesure, l’enfant s’autonomise et l’adulte le guide vers ce dont il a besoin pour grandir.

Pendant ce temps de confinement ce sont les parents qui ont repris le relais de guide, nous leur avons donné les clés, le GPS en quelque sorte, pour qu'ils puissent à leur tour accompagner leurs enfants dans leurs découvertes et apprentissages.

Ce n’était pas vraiment la première fois, puisque pendant les temps de vacances scolaires nous leur avions laissé un guide de “devoirs à la maison Montessori”. Dans ce guide, on retrouvait toutes les matières classiques : français, mathématiques, histoire, arts, sciences...mais déclinées de telle manière que les parents pouvaient se “muer” en professeur le temps des WE, des soirées, des vacances.

Tout autour de nous peut être prétexte à révision et approfondissement des apprentissages finalement :

  • mesurer les pièces de la maison, qui requiert beaucoup de patience, de dextérité avec le mètre, de collaboration si les pièces sont grandes et le mètre trop petit, et bien sûr des qualités de calcul quand il va s’agir de trouver les surfaces.

  • extraire d’un livre quelques lignes puis analyser leur nature de mots.

  • faire la cuisine en expliquant ce qui se passe quand on fouette, quand on chauffe ou quand on refroidit.

  • recueillir un herbier et trouver le nom des plantes.

  • jouer d’un instrument.

  • aider aux tâches quotidiennes de la maison (surtout pour les plus petits, ils adorent cela).

La liste serait trop longue ici, mais la créativité et l’imagination humaine n’ayant pas de limite, la continuité pédagogique dans les familles peut et doit être l’essence d’une équation réussie : école + guider les parents + enfants autonomes = succès !


De plus à la maison, je constate que les enfants sont libres, dans leur environnement, fiers de montrer aux autres élèves leur travail et leur réussite. Ils piochent en fonction des jours dans les propositions des éducatrices et si une grande envie de géométrie survient, alors les 3 heures de cours journaliers lui seront consacrées, et le temps aura semblé passer très vite !


La clé de cette continuité c’est le lien ténu entre les éducateurs et les parents, les premiers ayant transmis aux seconds une base indispensable depuis que leur enfant est scolarisé à l’école. Cela s’est fait progressivement, par des observations en classe, des ateliers les mercredis, des goûters chaque vendredi des vacances où les enfants peuvent montrer leur travail aux parents et aux proches, les conférences aussi...L'apprentissage des enfants doit être en lien direct avec leurs parents et non délégué à la seule école.

Les plus heureux de ce transfert de compétences sont bien entendu les enfants, qui profitent de leurs frères et soeurs et parents toute la journée. Ce lien qui peut être se distant dans nos sociétés, avec des rythmes infernaux de travail des parents mais aussi d’activité pour les enfants (sport, musique…), est en train de se raccourcir et progressivement l’unité familiale réapparaît.


Ce virus qui se passe de proche en proche, nous oblige à prendre de la distance, mais par effet miroir, il nous rapproche, il nous rend plus humains. Notre école grandit et nos liens entre parents, éducateurs, enfants se resserrent. Nous apprenons mieux à nous connaître et nous partageons plus. C’est un temps de grande fraternité et d’échanges profonds. Maria Montessori qui rêvait un monde sans guerre, d’une Education à la Paix, serait fière je pense de notre petite école et des progrès de chacun, vive la continuité pédagogique !






0 vue

Ecole Montessori YonnE

36 Rue de l'Abbé Grégoire

89290 Escolives Ste Camille

Contact

Clothilde Nollet 06.80.37.64.74

ecole.montessori.elise@gmail.com

2017 Création Ecole Elise